Brèves

Etre un hommeEnvoyer cette brève

Cette réflexion rencontrée dans l’ouvrage d’Elizabeth Badinter , "XY, de l’identité masculine" : à la question "Est-il plus simple d’être un homme qu’une femme ?" la réponse pourrait être, à l’inverse d’une intuition première, qu’il est plus simple d’être une femme.

C’est le langage qui nous met sur la voie de cette réponse. Des injonctions telles que "Sois un homme !" ou bien encore "Un homme, un vrai !" qui n’ont pas leur correspondance pour les femmes indiquent que la question de la masculinité se pose pour chaque homme...

Vérité, justice et beautéEnvoyer cette brève

“Toute l’humanité est à la recherche de la vérité, de la justice et de la beauté. Nous sommes constamment en quête de vérité parce que nous ne croyons qu’aux mensonges gravés dans notre esprit. Nous recherchons la justice parce qu’il n’y en a pas dans notre système de croyance. Nous recherchons la beauté parce que, peu importe le degré de beauté d’une personne, nous ne croyons pas qu’elle soit belle. Nous ne cessons de chercher et chercher, alors que tout est déjà en nous. Il n’y a aucune vérité à trouver. Où que nous regardions, tout ce que nous voyons est la vérité...” Don Miguel Ruiz

50-50Envoyer cette brève

“« La vie d’un être humain est-elle conditionnée par lui-même ou est-elle le résultat de l’environnement dans lequel il baigne ? » Et Fritz Lang a répondu : « 50-50. » C’est vrai. Dès qu’on essaie de sortir de cette équation, on se brûle les doigts. Chacun doit vivre avec l’idée qu’il faut marcher en équilibre sur cette ligne.” Claude Chabrol

LittératureEnvoyer cette brève

« La littérature produit cet effet spécial miraculeux qui permet à des mots écrits de reproduire la pensée de l’auteur à l’intérieur du cerveau du lecteur. Personne n’a encore je crois vraiment saisi la portée de cette invention. » M.G. Dantec

L’homme en progrèsEnvoyer cette brève

"Attitude et caractère de l’homme ordinaire : il n’attend rien, en bien ou en mal, de soi-même, et tout des circonstances extérieures. Attitude et caractère du philosophe : il attend tout, en bien comme en mal, de soi-même. Signes distinctifs de l’homme en progrès : il ne blâme personne, ne loue personne, ne reproche rien à personne, n’accuse personne ; il ne dit jamais rien qui tende à faire croire qu’il sait quelque chose ou qu’il est quelqu’un. En cas d’échec ou d’obstacle, il ne s’en prend qu’à soi-même. [...] En un mot, le seul ennemi qu’il ait à redouter, c’est lui-même." Épictète

PoésieEnvoyer cette brève

Glanée dans le métro parisien et retranscrit de mémoire, une petite poésie d’origine brésilienne qui permet à l’esprit de voguer sur des voies inédites : "L’homme est dans la ville comme l’arbre vole dans l’oiseau qui s’envole"

UltrasolutionEnvoyer cette brève

"Les ultrasolutions sont des solutions qui se débarassent non seulement du problème, mais aussi de tout le reste - un peu comparables à cette vieille plaisanterie de carabins : opération réussie, patient décédé." Paul Watzlawick - "Comment réussir à échouer"

EcrireEnvoyer cette brève

"La littérature a partie liée avec la mort. Ecrire, c’est mettre des livres entre la tombe et soi." Zadie Smith (Le Monde via Pépites)

Rock on rock attitudeEnvoyer cette brève

Quelle manifestation extérieure peut-on donner de sa sérénité intérieure ? Cet homme a trouvé une réponse...

-Rock on rock

CommunismeEnvoyer cette brève

"Je me suis totalement trompé, l’homme ne changera jamais, l’homme nouveau n’existe pas. On s’est acharné à créer une société nouvelle où personne n’aurait rien à envier au voisin. Mais il y a toujours quelque chose à envier, un sourire, une amitié, quelque chose que l’on n’a pas et que l’on convoite. Dans notre monde, même s’il était soviétique, il y aura toujours des riches et des pauvres, riches en talent, pauvres en talent, riches en amour, pauvres en amour..."
- Extrait de l’excellent film "Stalingrad" de Jean-Jacques Annaud.

Orson Scott CardEnvoyer cette brève

Orson Scott Card est un auteur de science fiction qui m’a régalé avec son fabuleux Cycle d’Ender puis avec les Chroniques d’Alvin le Faiseur.

J’aime beaucoup la présentation synthétique de l’éditeur : "Mormon, ancien missionnaire bénévole au Brésil, Orson Scott Card est un exceptionnel créateur de mondes imaginaires et développe une littérature empreinte de morale, retraçant des destinées exemplaires, véritables récits initiatiques impliquant des choix éthiques d’une portée universelle."

Si ces quelques lignes vous inspirent, précipitez-vous...

La peurEnvoyer cette brève

« Je ne connaitrai pas la peur car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi »

Frank HERBERT - Litanie contre la peur - Extrait de Dune.

The PatriotEnvoyer cette brève

"Je crois à l’héroïsme de la vie quotidienne. Particulièrement à celui des femmes. Regardez leurs maris, qui sont parfois des monstres et qu’elles aiment malgré leurs vices." Mel Gibson

Moi aussi, je crois à l’héroïsme de la vie quotidienne. C’est même mon leitmotiv.

Haut de page <