Aime ton prochain comme toi même

Nous sommes des millions à le faire sans nous en douter

Aime ton prochain comme toi même

"Aime ton prochain comme toi-même", cette injonction est au coeur du message biblique. Elle m’a longtemps (et continue) posé problème car je comprenais en fait "aime ton prochain" et j’omettais "comme toi-même".

De fait, je ressentais l’obligation d’aimer l’autre, d’aimer des personnes à l’encontre de mon inclination de ne pas les aimer pour leur méchanceté ou leur bassesse. Une réponse possible pour obéir à cet ordre divin était alors de me dire que ce n’est pas à moi de juger de la méchanceté ou de la bassesse de mon prochain. L’argument est imparable, mais il convainc plus l’esprit que le coeur.

fleur-papillonSi au contraire je comprends le message divin "aime ton prochain comme toi même" comme l’injonction de s’aimer soi-même, j’emprunte une voie qui plait à mon esprit autant qu’à mon coeur et chemin faisant je percois mieux que cet amour que je me porte doit s’appliquer à tous les hommes.

Engagé sur cette voie, surpris par cette nouvelle compréhension et avec le sentiment d’être proche du but, je découvre alors que la route est encore longue qui mène à l’amour de soi (De l’importance de s’aimer). Car l’amour de soi passe par le respect de soi, plus qu’une idée générale c’est une somme de petites attentions que l’on se porte. L’amour de soi passe aussi par la pacification de nos conflits, ces conflits qui nous agitent et que nous transposons inconsciemment dans notre couple, notre famille, notre entourage, notre travail...

Et au final, si le monde manque tant d’amour pour son prochain, c’est probablement que nous sommes nombreux à nous aimer si peu.

Sans le vouloir, nous sommes une large majorité à aimer notre prochain comme nous même, c’est à dire si mal...

"T’accepter, c’est la première sincérité ;
aimer, c’est la première loi ;
apprendre à être simple, c’est la première science."

JM Poirier

Haut de page <