L’homme et l’enfant

Des adultes dans l’impasse, un enfant passe

L’homme et l’enfant

Ce texte nous touche parce que forcément nous nous reconnaissons dans une de ces caricatures d’adulte. Des adultes qui sont dépeints par leur métier ou par leurs croyances.

Cet homme qui est tombé dans un trou semble prit au piège. Tous les adultes qui défilent devant lui et pourraient le secourir sont pris dans un piège encore plus redoutable. Ils sont pris au piège de leur métier ou de leur croyance !

0-legende-hindoue-hypnose-kLa beauté fascinante de l’enfance, c’est cette virginité de la pensée, une pensée en formation qui n’a pas atteint ses limites et poursuit sa marche en avant sans s’attarder sur elle même. Une pensée sans influences, une forme enviable d’intelligence.

Mais en cours de route, cette pensée si prometteuse patine. Elle s’enferme dans un système qui peut être un métier, une opinion politique, une croyance. Cette pensée ne découvre plus, elle s’enracine et devient calcul, programme, préjugé... cette pensée est dans une impasse.

C’est un passage obligé.

Dans une impasse, il est toujours possible de faire demi-tour. Faire demi-tour, c’est repenser chacune de ses croyances, repeser chacun de ses engagements, remettre en cause chacun de ses acquis. C’est apprendre à de nouveau penser par soi-même, ré-inventer ce que sont pour nous l’amour, l’amitié, la vie en société, le rapport au travail, au pouvoir, à la possession...

Dans une société qui nous assène que reculer c’est régresser, ce demi-tour n’est pas facile. Pourtant la chenille régresse avant de devenir papillon. De même, l’adulte doit régresser pour libérer sa pensée et devenir conscient.

N’oublions pas que les enfants suivent les exemples mieux qu’ils n’écoutent les conseils. Roy L. Smith

Les adultes semblent avoir un peu oublié ce bon sens primordial...

L’homme et l’enfant

Un homme tomba dans un trou et se fit très mal.

- Un Cartésien se pencha et lui dit : Vous n’êtes pas rationnel, vous auriez dû voir ce trou.

- Un Spiritualiste le vit et dit : Vous avez dû commettre quelque péché.

- Un Scientifique calcula la profondeur du trou.

- Un Journaliste l’interviewa sur ses douleurs.

- Un Yogi lui dit : Ce trou est seulement dans ta tête, comme ta douleur.

- Un Médecin lui lança deux comprimés d’aspirine.

- Une Infirmière s’assit sur le bord et pleura avec lui.

- Un Thérapeute l’incita à trouver les raisons pour lesquelles ses parents le préparèrent à tomber dans le trou.

- Une Pratiquante de la pensée positive l’exhorta : Quand on veut, on peut !

- Un Optimiste lui dit : Vous auriez pu vous casser une jambe.

- Un Pessimiste ajouta : Et ça risque d’empirer.

Puis un enfant passa, et lui tendit la main...

Anonyme

Haut de page <