Les hommes protégés

Sexe fort, sexe faible, sexe tolérant

Les hommes protégés

Un livre de Robert Merle qui comme il en a l’habitude nous offre un récit captivant qui permet également de réfléchir sur la condition humaine.

David-Michel-AngeCe qui est mis en scène dans ce roman, c’est la prise de pouvoir (dans tous les sens du terme) des femmes dans une société historiquement et culturellement dominée par les hommes. De manière plus large, c’est le roman de toutes les minorités. Les femmes sont minoritairement représentées dans nos sociétés, que peut-il advenir dans une société ou elles deviennent majoritairement représentées.

La réflexion sous-jacente est tout à fait transposable, on pourrait par exemple tout aussi bien représenter la prise de pouvoir des homos dans une société historiquement hétéro...

La première force de ce roman est de rendre crédible un tel scénario. La seconde est de montrer que les abus d’une pensée dominante sont le propre de l’Homme avant d’être le fruit de cette pensée. Des femmes ou des homos au pouvoir seraient-ils plus tolérants que ne le sont des hommes ou des hétéros au pouvoir ? Rien n’est moins sûr si l’Homme n’opère pas en lui les changements qui le permettraient.

Quelle est la nature de ces changements ? C’est du domaine de la tolérance, de notre capacité à vivre à côté de quelqu’un de différent sans se sentir menacé. Cela paraît simple et c’est pourtant un exercice d’une rare difficulté. On pourrait espérer qu’une personne victime de l’intolérance soit plus portée vers la tolérance. Cela reste pourtant du domaine de l’exception. Si l’intolérance des uns provoquait la tolérance des autres, l’intolérance aurait déjà disparue depuis bien longtemps...

"Donner un verre d’eau en échange d’un verre d’eau n’est rien ; la vraie grandeur consiste à rendre le bien pour le mal" Gandhi

« L’amour et la tolérance sont la seule réponse au problème de la vie. Ce précepte, très simple, et infiniment difficile à appliquer, peut être accepté, compris par quiconque, croyant ou non-croyant. C’est la seule voie ». Anthony Burgess

« La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents ». Gandhi

« La tolérance ne devrait être qu’un état transitoire. Elle doit mener au respect. Tolérer c’est offenser. » Goethe

« Je n’aime pas le mot tolérance, mais je n’en trouve pas de meilleur. »Gandhi

« La tolérance est un exercice et une conquête sur soi. » Albert Memmi

Haut de page <