Apprendre à aimer

Ebauche d’un programme

Apprendre à aimer

Les éducateurs sont bien souvent muets sur la question de l’amour et chacun apprend à aimer en puisant dans l’exemple familial et dans la société. Nous sommes ainsi bien seuls pour apprendre la "matière" la plus importante qui soit.

Cela peut être la chance d’apprendre sa propre façon d’aimer mais aussi la possibilité de passer complètement à côté.

Aborder cet apprentissage de l’amour avec le classique "un objectif et une méthode" peut surprendre, mais si on s’y essaye, voilà ce que cela pourrait donner...

Un objectif

amour-coeur-poivronCe texte anonyme donne une ecellente vision de ce que pourrait être l’objectif de celui qui veut apprendre à aimer :

J’essaie d’apprendre à aimer l’autre de façon totale, avec ses lumières et ses ombres. Je puis ne pas être d’accord avec l’autre sur de nombreuses choses, mais cela ne me dispense pas de l’aimer. Les choses qui me plaisent ou ne me plaisent pas dans l’autre ne sont pas l’autre, mais une très petite partie de l’autre.

J’essaie d’aimer l’autre de façon inconditionnelle, exactement pour ce qu’il est, sans aucune tentative de manipulation ou de chantage, sans lui dire : "je t’aimerais un peu plus si.." ou bien : "si tu fais on ne fais pas cela, je ne t’aime plus".

J’essaie de ne pas écouter la peur de l’abandon, de la trahison et de la possessivité. L’Amour est liberté. Je ne peux pas dire. "je dois aimer".

J’essaie de permettre à l’autre de réaliser son projet personnel et de commettre des erreurs, sans lui dire : "je te l’avais bien dit". Aimer l’autre, signifie le rendre fort et autonome, tout en lui offrant une épaule sur laquelle il pourra épancher son coeur et pleurer en cas de besoin.

J’essaie de ne pas juger et de ne pas écouter la peur des jugements et le besoin d’approbation. J’essaie surtout de ne pas transformer une erreur en une étiquette. Si l’autre se trompe, il a tout simplement fait ce que font tous les êtres humains.

Tout cela semble difficile à pratiquer et à vivre, mais il est encore plus difficile de se l’appliquer à soi-même, sans se sentir égoïste.

Une méthode

Autant l’objectif correspond à un idéal, autant la méthode doit être ancrée dans la vie quotidienne et ses nombreux détails.

La méthode à éviter est pourtant couramment utilisée. Elle consiste à partir de la manière dont on souhaite être aimé et de l’appliquer à l’autre. Cela donne par exemple : j’aime bien que la maison soit rangée, je vais donc ranger la maison pour faire plaisir à l’autre alors qu’il n’attache pas du tout la même importance au rangement.

Considérons un instant l’amour comme une langue étrangère. Nous voilà d’emblée dans la position d’un débutant. L’apprentissage de cette langue consiste à décoder les "paroles-moments-gestes-actions-cadeaux" qui sont reçus par l’autre comme de l’amour et ceux qui ne le sont pas.

Celui qui reçoit de l’amour ètant plus enclin à en donner en retour, un cercle vertueux peut s’installer.

Cette excellente et très pratique méthode est exposée dans le livre "Les langages de l’amour".

Haut de page <